Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 12:20

On s'y noie, on s'ignore, le miroir opaque s'évapore,
Laissent nos doigts une simple cicatrice humide
Berçent nos visages qu'une larme y glisse encore
La buée émue altère ton sourire, sur mon épaule une ride.


Qu'il s'y dessine nos pensées, de simples mots et figures,
Révèlent pourtant nos corps d'un trait qu'il démystifie
Au hasard d'une courbe que ton cœur rature
L'ombre d'un sein brumeux apparaît que l'huile magnifie.


Ton corps se devine derrière mon armure à la peau nue
Cours tes mains, creusent chaque parois de tes doigts
Découvre encore, explore, à travers ce miroir qui trouble nos vues
Érotique fumée, exaltante chaleur, qui bercent nos émois.


Qui suis-je, qu'es-tu, dans cette salle carrelée où la vapeur abonde
Me laisser porter par ces frissons, ton âme blottit dans mon esprit
Que jamais cet instant, au damne du temps, ne s'estompe,
Rester coller, ensemble, jusqu'au nous, unis, dans ce miroir enfin nous
souris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Morgurgh
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Errer n'est pas jouer.
  • Errer n'est pas jouer.
  • : Doutez de tout, y compris de ce que vous allez lire.
  • Contact

Recherche

Catégories